Prochaine épreuve
29 mars 2020
Saint Mamet

Origines du sport

Le trial est inventé au début du XXe siècle en Angleterre. Selon la légende, le sport aurait été inventé par 2 jeunes qui voulaient se départager pour savoir lequel des deux serait le meilleur pour monter un escalier à moto. Mais la vérité se trouve sans doute plus dans la volonté des constructeurs à tester efficacement leurs motos tout-terrains. L’origine du nom « trial » vient lui du même mot anglais qui signifie « essai » et qui représente assez bien ce que les pilotes tentaient de faire dans ces zones assez compliquées.

En France, le trial remonte au début des années 50 et trouve ses origines dans la forêt de Fontainebleau sous l’égide du Moto Club Bellifortain. Le premier champion de France fût Jean Bohec. Mais c’est surtout dans les années 70 avec des pilotes tels que Claude Coutard ou Claude Peugeot que le trial connaît un véritable engouement.

Développement du trial

Les années 70 voient également la création d’un championnat d’Europe et du Monde. Les motos anglaises vont alors vite être dépassées techniquement, ce sont dans un 1er temps les marques japonaises qui vont prendre la relève, et notamment Honda qui va s’essayer au trial avec un moteur 4 temps, une première ! Quelques années plus tard, ce sont les marques espagnoles qui vont envahir le marché avec, il faut reconnaître, une forte réussite encore visible aujourd’hui.

Les premiers trials indoor apparaissent au début des années 80, en même temps que les marques italiennes qui vont régner pendant quelques années sur les différents championnats. C’est aussi à cette période que les motos vont connaitre de grands changements : suppression des selles, apparition des freins à disques, refroidissement liquide, etc. Les marques françaises Sherco et Scorpa ne sont apparus qu’une quinzaine d’années plus tard.

Le trial aujourd’hui et demain

Peu à peu le trial se professionnalise et le spectacle que nous offre ce sport ne fait qu’accroitre l’intérêt du public. De grands pilotes français et internationaux comme Bruno Camozzi, Toni Bou, Alexandre Ferrer ou encore Dougie Lampkin participent à écrire l’histoire et la magie du trial.

Aujourd’hui, le trial n’a de cesse de se moderniser. Que ce soit avec les motos électriques, catégorie où notre français Loris Gubian à décrocher le titre de champion du monde 2018, ou bien les différents systèmes de notations informatisés développés par la FFM depuis quelques années déjà.

Qui sait ce que notre belle discipline nous réserve demain…

Source 1Source 2

Partenaires
  • Partenaires Constructeurs
  • Partenaires Distributeurs
  • Partenaires Médias
ScorpaGas GasVertigoBetaShercoTRRS
LG trialZonetrial.comZone Racing MotoS3 PartsJitsieAlpes Trial AncelleHeboDherbey Moto
Trial clubTrial Magazine