Prochaine épreuve
25 - 27 octobre 2019
3 jours de la Truyère
Trial des Nations

communiqués
30.09.19.
Les bleus arrachent la médaille de bronze, les féminines en 6e position

Il ne fallait pas être cardiaque ce dimanche à Ibiza pour la 36ème édition du Trial des Nations. Sous un soleil radieux, des températures estivales et malgré des faits de course défavorables, l’Équipe de France masculine entraînée par Patrick Charlier a lutté jusqu’au bout pour rester dans le Top 3 mondiale pour la deuxième année consécutive. Un peu submergée par le contexte au début du premier tour, la très jeune équipe féminine continue d’apprendre et, au terme d’une bonne deuxième boucle, se classe dans le groupe des meilleures nations, à la sixième place. Les moyens alloués ainsi que l’organisation impeccable mise en place par la Fédération Française de Motocyclisme ont une nouvelle fois permis à nos Champion(ne)s de porter haut les couleurs de la France.

L’équipe féminine reste aux portes du Top 5

unnamed (2)

S’il leur avait fallu un peu de temps samedi aux essais pour prendre le mesure des gros rochers de bord de mer offrant un excellent grip, et donc sur lesquels il est plus difficile de déplacer la moto, les Bleues sont entrées dans la compétition de belle manière. Caroline Moreon, Lenna Volpe et Naomi Monnier ont effacé les trois premières zones en marquant un seul point bien que quelques signes de fébrilité se faisaient sentir. Arrivées à la quatrième, la pression est montée d’un cran ! « On s’est fait submerger par la pagaille qu’il y avait à l’entrée des zones car cela bouchonnait » constate Julien Piquet, l’Entraîneur des Féminines. « On s’est fait doubler par d’autres filles, les Japonais ont même tenté de nous passer. Dans ce contexte de ne pas perdre sa position, on a un peu oublié l’essentiel, c’est à dire la zone ». Résultat, douze points marqués dans les zones sélectives 4 et 5 pour un total de 23 points au premier tour. Alors que les Espagnoles s’envolaient vers la victoire, la deuxième boucle sera d’un bien meilleur acabit, les Françaises marquant dix points uniquement, comme leurs rivales Américaines, donc insuffisant pour combler leur retard. « On est forcément un peu déçu » conclut Julien Piquet. « On paye la jeunesse de notre équipe, ce petit manque d’expérience. Nous restons confiants, avec un peu de continuité, le travail va porter ses fruits dans les années à venir. »

Les Bleus sur le podium au bout du suspens

unnamed

Ultime zone de la compétition, les Français sont trois points seulement devant les Britanniques. Seuls Benoît Bincaz et Téo Colairo représentent les Bleus après qu’Alexandre Ferrer ait violemment chuté par l’avant dans la zone 12 suite à un problème moteur. Il faut faire un sans faute dans cette zone très délicate pour conserver la troisième place occupée depuis le début de la compétition. Les Britanniques mettent la pression. Nos deux pilotes, soutenus par tout le staff, l’encadrement fédéral et idéalement guidés par les suiveurs sortent deux passages parfaits. La délégation tricolore peut exulter ! Auparavant, nos Bleus, emmenés par un Téo Colairo survolté ayant « rattrapé » énormément de points, avaient fait parler la technique et l’expérience pour boucler le premier tour en troisième position avec quinze points. Il faut dire que Benoît, qui se ressentait d’une douleur à la main et n’avait pas roulé les jours précédents pour se ménager, a serré les dents pour l’équipe avant de sortir le grand jeu à la fin du premier tour malgré un problème à une roue. « La cohésion a été parfaite » analyse Julien Piquet, également Responsable des Équipes de France sur la compétition. « L’équipe a fait parler son savoir-faire lors du problème d’Alexandre. L’expérience a permis de finir la boucle à trois malgré une moto en moins, en permettant à Alex de faire compter ses points. L’esprit d’équipe a été irréprochable, l’objectif est atteint et au final nous ne terminons qu’à cinq points des Japonais ». Comme l’on pouvait s’y attendre, les Espagnols n’ont pas tremblé à domicile pour remporter leur seizième titre mondial consécutif.

Caroline Castillo – Directrice Technique Nationale Adjointe : « Nous espérions le podium pour les filles. Ça n’a pas été possible mais c’est une équipe qui a besoin de prendre de l’expérience internationale et aussi en compétition par équipe. Tout cela est un bon travail pour l’avenir, nos pilotes sont très jeunes et nous continuons à mettre en place des choses pour progresser. Les garçons réalisent une belle performance qu’ils sont allés chercher aux bout d’eux-mêmes suite au problème d’Alexandre Ferrer. C’est ainsi que l’on voit la pertinence du travail réalisé sur la cohésion de l’équipe. Nous mettons les moyens pour avoir une très bonne structuration lors des épreuves par équipe car la performance n’est pas que la somme des résultats individuels. C’est une épreuve à part, une énergie à part.»

Classement final Femmes : Espagne : 3 pts – Grande Bretagne : 10 pts – Norvège : 18 pts – Allemagne : 22 pts – USA : 26 pts – France : 33 pts – Australie : 101 pts…

Classement final Hommes Espagne : 4 pts – Japon : 19 pts – France : 24 pts – Grande Bretagne : 27 pts – Italie : 45 pts – Norvège : 95 pts

Partenaires
  • Partenaires Constructeurs
  • Partenaires Distributeurs
  • Partenaires Médias
ScorpaGas GasVertigoBetaShercoTRRS
LG trialZonetrial.comZone Racing MotoS3 PartsJitsieAlpes Trial AncelleHeboDherbey Moto
Trial clubTrial Magazine